Projet de « Promotion de la gestion intégrée des ressources en eau en milieu oasien: cas des Oasis de Ferkla et d’Aguinane »

Termes de référence pour la mise à contribution d’un (e)  consultant (e) pour l’encadrement sur le plan technique du processus de planification de la GIRE, contribution au manuel sur la GIRE.

Expert technique en gestion intégrée des ressources hydriques
Lieux : Oasis Aguinane ou Oasis de Ferkla
Date limite de candidature : 14 décembre 2020
Type de contrat : Contrat consultant/individuel
Langues requises : Français  et arabe
Etalement du contrat Sur 36 mois
Structure émettrice : AESVT-Maroc

L’Association des Enseignants des Sciences de la Vie et de la Terre au Maroc (AESVT Maroc) est une association à but non lucratif. Elle a été créée en 1994 et est constituée d’un réseau de 40 sections régionales (couverture de presque tout le territoire national).  L’AESVT Maroc vise à contribuer à l’édification d’une société moderne et solidaire conformément aux principes et valeurs du développement durable.  L’association agit dans le domaine du  développement  durable et de l’éducation. Grâce à l’engagement des membres, l’association a pu se construire une notoriété au niveau national. Elle compte à son actif des  actions concrètes diverses en faveur de l’environnement ( Education à la transition écologique ; Education à l’environnement et au Développement durable ; réalisation de projets de gestion durable des écosystèmes et des  ressources naturelles dans des zones fragiles ; promotion d’approche novatrices de gestion des territoires, ….).

 

Pour plus d’informations consultez le site web : http://www.aesvtmaroc.org

 

Projet de « Promotion de la gestion intégrée des ressources en eau en milieu oasien: cas des Oasis de Ferkla et d’Aguinane »

Termes de référence pour la mise à contribution d’un (e)  consultant (e) pour l’encadrement sur le plan technique du processus de planification de la GIRE, contribution au manuel sur la GIRE.

 

1. Présentation du cadre global
1.1 Contexte et justification

 

La sauvegarde des Oasis – écosystèmes extrêmement vulnérables menacés de disparition – à travers le renforcement de leur résilience face au changement climatique – est un défi et un enjeu majeur pour le Maroc. L’aridité  du  climat,  la  rareté des  ressources hydriques,  l’ensablement, la  sécheresse  et  la  pression démographique, sont  autant  de facteurs   qui  déstabilisent  l’équilibre les écosystèmes oasiens.  Pour faire face à ces contraintes, les  communautés  oasiennes détentrices de savoirs ancestraux, ont  jusque-là grâce à une gestion adaptative, apporté  des  réponses  appropriées.

 

Malheureusement, aujourd’hui, ces réponses ne sont plus suffisantes pour réduire leur vulnérabilité, en raison des impacts conjugués des  évolutions  socioéconomiques,  du  milieu  naturel  et du changement climatique. Le processus d’adaptation au CC, de gestion durable et efficace  des territoires oasiens et des ressources hydriques en priorité,  est  un travail  complexe et de longue haleine ; si aucune action n’est entreprise,  le  coût  de  la  non adaptation peut être très élevé. Des mesures doivent donc être prises en urgence.

 

En réponse à cette situation, le projet de « Promotion de la gestion intégrée des ressources en eau en milieu oasien » financé par l’Union Européenne et mis en œuvre par l’AESVT, se propose de contribuer à la sauvegarde des Oasis du sud Maroc en fédérant les acteurs pertinents autour d’une planification concertée, efficace de l’utilisation et de la valorisation de l’eau dans les zones urbaines et rurales en milieu oasien. Les mesures et actions qui seront mises en place devront permettre aux populations oasiennes de faire le lien entre l’« eau », l’« énergie », la « sécurité alimentaire » et « les écosystèmes », et encourager une approche pleinement intégrée, incluant des mesures liées à l’irrigation durable, à la protection des terres et à la promotion de l’agro-écologie,  à la gestion des cultures, etc.

 

1.2 Brève présentation du projet

 

Le projet conçu pour une durée de trois ans, s’articule autour des quatre composantes clés : i) le renforcement de la gouvernance et des capacités des acteurs locaux autour de l’élaboration de « plan de gestion intégrée des ressources en Eau/GIRE », ii) le développement d’un pool de jeunes entrepreneurs et de jeunes experts locaux sur les questions de GIRE en milieu Oasien, iii) la mise en œuvre de solutions et de technologies adaptées – novatrices ou testées ailleurs – en appui au processus de planification de la GIRE, iv) et enfin la facilitation de la mise à l’échelle à travers l’influence des politiques nationales et territoriales.

 

L’approche préconisée se base sur la construction d’une vision intégrée de gestion des ressources en eau,  sur une large mobilisation et implication des parties prenantes (élus et décideurs politiques locaux, instances coutumières, ONG et acteur du secteur privé, de la recherche scientifique et acteurs institutionnels) dans le processus de planification et de prise de décision, et sur la mise en cohérence des politiques publiques sectorielles et territoriales  et les pratiques ancestrales de gestion portés par les instances coutumières. Le lien sera fait avec un autre processus également conduit par l’AESVT avec d’autres ONG dont l’AOFEP et M&D, avec l’appui du PMF FEM,  visant la préservation et le maintien du patrimoine bioculturel local, comme les pratiques ancestrales de gestion l’Eau dans les Oasis (Processus APAC/Aires et Territoires de Patrimoine Communautaire/APAC).

 

L’intervention du projet aura lieu dans deux Oasis pilotes : l’Oasis de Ferkla dans la Province d’Errachidia et l’Oasis d’Aguinane dans la province de Tata. Le choix de ces deux oasis n’est pas fortuit ; ces deux oasis présentent des problématiques et des situations différentes, qui nécessiteront des solutions techniques et institutionnelles différentes ; ce qui permettra d’alimenter une  réflexion plus large sur la gestion de l’eau dans les Oasis.

 

Les présents termes de référence concernent  la mise à contribution d’un ou d’un consultante pour une mission de modération des aspects techniques du processus de planification de la GIRE dans l’Oasis de Ferkla ou d’Aguinane.

2. Devoirs et responsabilités du ou de la consultante
En collaboration étroite avec l’expert(e) en approche territoriale du développement durable qui sera recruté dans le cadre du projet, le ou la consultante assurera les tâches suivantes :

 

–       Participer  à la réunion de cadrage de la mission avec l’UGP et les autres experts ;

–       Réaliser une série de rencontres avec les acteurs pertinents au démarrage du processus et affiner sur cette base en collaboration avec les autres consultants en charge du processus GIRE, la note méthodologique (préparation des différentes phases de la planification) et le calendrier de mise en œuvre présentés en début de mission ;

–       Organisation de sessions de formation sur la GIRE/volet technique (2 sessions de 2 jours) en préparation du diagnostic pour les acteurs communautaires pertinents ;

–       Procéder à une revue documentaire approfondie et proposer un rapport diagnostic de la situation, incluant la proposition de mesures concrètes pour une GIRE dans l’Oasis en question ;

–       Animer sur cette base, le diagnostic participatif de la situation/ 3 ateliers participatifs et élaborer le rapport diagnostic participatif ;

–       Animer 3 ateliers de planification;

–       Contribuer dans le cadre des ateliers de planification à l’identification d’un projet prioritaire à mettre en œuvre dans le cadre du projet;

–       Contribuer à l’élaboration du rapport « plan d’Action de GIRE » (aspects techniques) « (et de la charte de l’eau dans l’Oasis) et validation avec l’ensemble des parties prenantes ;

–       Apporter une contribution en rapport avec les activités réalisées dans le cadre de cette prestation à l’élaboration d’un manuel sur la GIRE à l’usage des associations de développement local ;

–       Apporter une contribution en rapport avec les activités réalisées dans le cadre de cette prestation à l’élaboration d’un document de capitalisation ;

–       Apporter une contribution en rapport avec les activités réalisées dans le cadre de cette prestation à l’élaboration des Actes de l’université d’été;

3. Livrables

 

§   Note méthodologique consolidée ;

§   Rapport « Diagnostic initial »/revue documentaire et mesures concrètes, identification d’un projet prioritaire à mettre en œuvre ;

§   Rapports des ateliers « Diagnostic participatif » ;

§   Supports et rapports des deux ateliers de formations ; (un par formation)

§   Rapports des 3 ateliers de planification de la GIRE ;

§   Rapport « Plan de GIRE » consolidé, avec illustration photos et cartes;

§   Charte de l’Eau consolidée.

§   Manuel sur la GIRE, en collaboration avec les autres experts ;

§   Document de capitalisation, en collaboration avec l’équipe du projet et d’autres experts ;

§   Actes de l’université d’été, en collaboration avec les autres experts ;

 

 

4. Compétences professionnelles requises

Le/La consultante devra répondre aux caractéristiques suivantes :

 

§ Etre titulaire d’un diplôme d’ingénieur ou d’un diplôme universitaire d’études supérieures en planification de la gestion des ressources hydriques ou équivalent ;

§ Plus de 10 années d’expérience dans le domaine de la planification liée à la gestion des ressources en eau en milieu oasien; avoir une bonne compréhension des principes et approches de la gestion intégrée des Systèmes aquifères ;

§ Avoir une expérience professionnelle de plus de 10 ans dans le domaine de la mobilisation à l’échelle nationale et régionale des acteurs clés étatiques et non étatiques, ainsi que la communauté scientifiques œuvrant dans le domaine de la gestion des ressources hydriques en milieu oasien ; disposer d’une expérience avérée en appui à la formulation de plans nationaux ou territoriaux serait un avantage :

· Une bonne connaissance du processus de soutien aux aires et territoires de patrimoine communautaire et pouvoir établir les synergies nécessaires avec la GIRE ;

· Une expérience avérée de travail avec des organismes internationaux dans le domaine de la coopération au développement;

· Compétences dans le domaine de renforcement des capacités, de sensibilisation et de formation sur la gestion des ressources hydriques ;

· Avoir une bonne connaissance du contexte et de la politique nationale de l’Eau;

· Bonnes aptitudes dans la rédaction des rapports en langue française ;

· Aptitude confirmées à la communication orale et écrite, et à la vulgarisation pour tout type de public ;

· Aptitude à travailler en équipe.

5. Durée et volume du contrat

 

Le contrat sera conclu sur une durée de 36 mois à partir de la date de sa signature pour un volume estimé  à 30 H/J répartis comme suit.

 

Tâches Volume estimé
Modération des processus participatifs de planification de la gestion intégrée des ressources hydriques dans l’Oasis de Ferkla ou d’Aguinane
Cadrage de la mission  et finalisation de la note méthodologique, 1 H/J
Préparation et réalisation de 2 sessions (de 2 jours) de formation en appui au processus de planification 6 H/J
Elaboration d’un rapport diagnostic et proposition de mesures concrètes de GIRE 3 H/J
Animation des ateliers de diagnostic participatif (3ateliers) et 3 ateliers de planification 6 H/H
Rédaction du rapport diagnostic et du plan GIRE et contribution à la rédaction de la charte sur l’eau pour l’Oasis en question 4 H/J
Contribution à l’élaboration du manuel sur la GIRE 3 H/J
Contribution à l’organisation de l’université d’été et élaboration des actes 4 H/J
Consolidation d’un document de capitalisation 3 H/J
Total 30 H/J

 

6. Dossier de soumission des offres

 

L’offre technique :

L’offre technique doit comporter les éléments suivants :

  • Note méthodologique sur l’approche à mener pour la réalisation du travail, incluant une proposition de chronogramme.
  • C.V du ou de la consultante mettant en valeur les expériences et compétences en lien avec la consultation notamment ;
  • Lettre d’intérêt et de disponibilité.

 

L’offre financière :

L’offre financière pour la prestation devra comprendre en Dirham (Dh), les honoraires du ou de la  consultante et les frais de mission.

 

Dépôt des dossiers

 

Les dossiers seront envoyés par lettre recommandée à l’adresse suivante :

Annexe de l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation, Bd Modibokeita CP 20420

Casablanca

ou par email à l’adresse suivante : [email protected]

 

 

Le délai de soumission de candidatures est fixé au 14 décembre 2020 à 00h00.

 

 

 

 

 

 

Projet GIRE_TDR expert technique en GIRE_vf_2 (1)