YOUNG MOROCCAN VOICES

[zozo_vc_section_title classes=”projet-block projet-blockExtra” text_align=”left” title=”CONTEXTE ET OBJECTIFS” title_weight=”” content_margin=”0 30px 0px 30px” title_margin=”30px 0 5px 30px” title_color=”#6ab43e” content_size=”17px !important”]SECTION TANGER

Le projet régional « Young Arab Voices » (Young Moroccan Voices au Maroc), lancé et géré conjointement par le British Council et la Fondation Anna Lindh, vise à développer les compétences et les opportunités pour les débats des jeunes de la région Afrique du Nord et Moyen Orient. Le projet a été développé dans sa première année (2011-2012) en Egypte, Tunisie et Jordanie. Pour sa deuxième année (2012-2013), le projet s’est étendu dans trois autres pays, à savoir l’Algérie, la Libye et le Maroc, et a établi un nouveau partenariat stratégique avec la Fondation Open Society, qui constitue un partenaire de premier plan pour le débat dans la région et dans le monde. Dans sa quatrième année (2014-2015), le projet s’est ensuite étendu dans deux autres pays, notamment le Liban et la Palestine.

Young Moroccan Voices vise à développer la capacité des individus et des organisations à contribuer à un changement social positif à travers le renforcement des capacités et le leadership. Le British Council et l’AESVT Maroc ont convenu de conclure cet Accord pour livrer le projet « Young Moroccan Voices » en établissant des partenariats nationaux afin d’organiser des actions de débat et d’assurer le suivi sur la formation et l’avancement de ces partenaires selon un plan convenu préalablement. Le British Council vise à tirer profit de l’expertise et de l’expérience de la « Deuxième Partie » dans son travail de proximité avec les jeunes.[/zozo_vc_section_title]