Projet MS3C : Formation de la société civile

Dans le cadre du projet MS3C, l’AESVT Maroc a organisé une formation du 19 au 21 avril 2019, à Casablanca. Celle-ci portait principalement sur « les aspects scientifiques et connaissances en adaptation aux changements climatiques ». Retour sur cette formation plus en détails. 

 

Les Organisations de la Société Civile : la pierre angulaire du projet

Le projet MS3C vise principalement à mobiliser la société civile, notamment les organisations, concernant les changements climatiques. Ces changements englobent plusieurs thématiques et l’objectif sera de renforcer les capacités des OSC en matière de :

    • Connaissances scientifiques des enjeux d’adaptation dans la région et du pays ;
    • Politiques et mesures d’adaptation aux changements climatiques ; 
    • Analyse des modalités de participation des différentes composantes de la société civile dans la mise en œuvre de la politique nationale de lutte contre le changement climatique ;
    • Renforcement du rôle des ONG de la société civile en matière de sensibilisation des citoyens aux défis du changement climatique et de développement durable, conformément à la loi cadre 99.12 ;
    • Amélioration et professionnalisation du processus de participation des associations aux mécanismes de conception, de suivi et d’évaluation des politiques publiques à l’échelle régionale et nationale ;
    • Développement d’un savoir-faire national et local en matière de méthodes de dialogue environnemental entre les différentes parties prenantes (élus, administration territoriale, ONG, citoyens) dans les domaines du développement durable et du changement climatique.

 

Les résultats et actions escomptés

Au terme de cette session de formation, les résultats devraient permettre de :

    • Faciliter l’appropriation des enjeux du dérèglement climatique au Maroc par les OSC autour des problématiques d’adaptation, de risques, d’impacts, de vulnérabilité et de résilience ;
    • De fournir les signaux à long terme nécessaires et orienter les efforts des OSC marocaines vers un objectif commun sur la visibilité d’un renforcement effectif des capacités pour le succès des taches nationale et internationale notamment l’engagement du Maroc dans le Cadre de Transparence Renforcé de l’Accord de Paris, NDC, Agenda 2030 ODD…) ;
    • Appuyer les OSC pour renforcer leur rôle d’acteur impliqué dans la gouvernance climatique ;
    • Renforcer les capacités de la société civile à développer des techniques de plaidoyer ;
    • Appuyer les OSC à élaborer des positions communes à faire valoir avec les partenaires institutionnels pour l’adaptation autour des secteurs pertinents (Eaux, Littoral, Forêt) à plusieurs échelles de gouvernance.

 

Retour sur la formation

La formation s’est étalé sur trois jours avec différents ateliers. Chacun d’eux était divisé en quatre sessions de 90 minutes. D’abord, une phase théorique, ensuite une phase d’étude de cas, une phase de réflexion puis de travail en équipe. Plusieurs thèmes ont été abordés lors de ces journées de formation et ont été découpés en plusieurs modules :

    1. Introduction à la notion de Services Éco-systémiques ;
    2. Changement climatique : enjeux scientifiques, le concept de l’adaptation ;
    3. Utilisation de l’outil CRiSTAL ;
    4. Enjeux de l’Adaptation, Analyse de la vulnérabilité selon Le modèle du GIEC AR4 ;
    5. Options d’adaptation : réduire la sensibilité et renforcer les capacités ;
    6. Liens entre adaptation et mise en œuvre des Objectifs de Développement Durable ;
    7. L’intégration de l’adaptation dans la planification de développement au niveau territorial : Rôle de la société civile ;
    8. Quel peut être le rôle des OSC ?