LE MATIN Coproduction de la propreté L’AESVT fait son bilan aujourd’hui à Casablanca

L’Association des enseignants des sciences de la vie et de la Terre (AESVT) Maroc organise, aujourd’hui et demain à Casablanca, des Journées de capitalisation
du projet «Coproduction de la propreté» initié en 2014. «Afin de relever les défis toujours plus croissants en matière d’environnement et plus particulièrement de gestion des déchets, la coopération entre acteurs étatiques et non étatiques est nécessaire», indique un communiqué de l’association.
Le projet «Coproduction de la propreté», mené en partenariat avec le secrétariat d’État au Développement durable, le ministère de l’Éducation
nationale avec l’appui de la Fondation Drosos, a ciblé une centaine de quartiers et écoles dans 22 villes marocaines pour améliorer l’état de propreté
des espaces de vie des citoyens en se basant sur un nouveau modèle de gestion des déchets basé, le tri et la valorisation matière et en énergies de
ses déchets. «Les Journées de capitalisation de ce projet ont pour objectif de présenter les résultats des expériences pilotes, les productions, les défis
rencontrés ainsi que les enseignements appris en termes d’approche, de processus et de pistes de durabilité. De même y seront abordés les problèmes
de gestion des déchets et les nouvelles approches mélioratives au niveau national et territorial», poursuit le communiqué. Lors de ces Journées, il sera
question, entre autres, du «tri à la source, une réalité au Maroc» et «la valorisation énergétique des déchets».