LANCEMENT DU PROJET « COPRODUCTION DE LA PROPRETE » A TANGER

Après une petite introduction pour remercier les organisateurs et rappeler la mission de l’AESVT Maroc porteur de ce projet, l’intervention du président de la section de Tanger Mr Mustapha Sidi Ben Salah a précisé que le projet « Coproduction de la propreté » concrétise la coopération entre la société civile, les collectivités locales et les services extérieurs selon l’article 31 de la nouvelle constitution. Il a rajouté que les activités en relation avec ce projet ambitieux vont cibler en premier au niveau du quartier Al Airfane, pour passer ensuite a dupliquer l’expérience au niveau d’autres quartiers de la ville, en harmonie avec le projet des collectivités locales de Tanger pour l’intégration de la dimension environnementale et le développement durable dans son plan communal de développement.

Il a aussi mis l’accent sur la contribution du projet « Coproduction de la propreté », à l’amélioration du traitement efficace des problématiques relatives aux déchets sur le territoire de la commune et en particulier au niveau de l’amélioration du cadre de vie des populations et la création d’opportunités d’emploi et réduire les dépenses imputées au budget de la collectivité locale. Le président de l’AESVT / Tanger a énuméré les différentes étapes de ce projet à savoir :
1. La préparation et la mise en oeuvre du plan d’action du projet qui comprend les éléments suivants :

  • Organisation des campagnes de communication pour faire connaître le projet et la mobilisation des parties prenantes pour une participation efficace permettant d’assurer le succès dans les quartiers impliqués dans le projets.
  • Constitution d’un comité de pilotage local, constitué d’un membre de chaque acteur signataire de ladite convention, pour mener le projet.

2. Le comité de pilotage local « CPL » prépare le plan d’action local, qui définit le rôle de chaque acteur dans leurs domaines respectifs. Le plan comprend les activités suivantes :

  • Organisation des ateliers de formation au profit des acteurs locaux afin d’assurer leur adhésion pour assurer la réussite de ce travail collaboratif et faciliter la réalisation du projet.
  • Organisation des campagnes de sensibilisation et d’éducation à l’environnement sur l’importance des valeurs marocains fondées sur la coopération et la cohabitation entre les voisins du quartier permettant l’engagement de la population à l’action collective pour l’amélioration de la propreté et l’esthétique des quartiers et des écoles participants.
  • Mise en place d’un système de tri, de collecte et de valorisation des déchets ménagers permettant la création d’emploi vert.
  • Mobilisation, encadrement, soutien des quartiers et écoles de la ville pour participer à la compétition annuelle régional, national et de l’organisation de forum régional et national sur le projet.
  • Délivrance d’un label quartier /école / sites propres répondants aux exigences.
  • Coordination et partage d’expériences avec le CPL pour l’organisation du concours national « Quartier propres » et « Ecoles propre ».

3. Mise en oeuvre du programme de travail suite aux recommandations et résultats des réunions du Comité de Pilotage National « CPN » et du CPL.
4. Évaluation de l’impact économique, environnemental, social, et culturel selon les indicateurs spécifiés dans le cadre du projet.
5. Création d’un réseau des quartiers et écoles impliqués dans la cadre de projet « Coproduction de la propreté ».
6. Médiatisation des résultats du projet, au niveau local, régional et national.
7. Utilisation des résultats du projet pour une généralisation au reste des quartiers

Enfin il a appelé la société civile locale à se mobiliser d’une manière à contribuer à la prise en charge sociétale de la protection et de la valorisation de l’environnement et du développement durable.

Cette journée a été suivie par un auditoire qui a dépassé 200 personnes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *