Journée de capitalisation d’un projet de permaculture à Marrakech

Clap de fin pour le projet de permaculture au sein du collège Mansour Eddahbi à Marrakech. La section locale de l’AESVT Maroc, a organisé le 5 octobre, dans les locaux de l’établissement, une journée de capitalisation du projet, en collaboration avec l’Institut Goethe et le club environnement du collège. Elle réunissait les principaux acteurs du projet afin de discuter de ses résultats et d’en tirer le bilan. A cette rencontre, étaient présents, entre autres, Boujemaa Belhand, président délégué de l’AESVT Maroc, Mohamed Ghamizi, professeur de biologie à l’Université Cadi Ayyad et coordinateur du projet, Mostakim Lahcen, doctorant en botanique, Tariq Houari, directeur de l’Observatoire régional de la Palmeraie de Marrakech, le président de l’Association des parents d’élèves ainsi que des enseignants de SVT du collège.

Un jardin écologique

Le projet, qui s’est étalé sur cinq mois, visait à créer un jardin écologique au sein du collège en employant les techniques de permaculture. Il s’agissait de produire des végétaux, notamment des plantes aromatiques, sur le modèle de la forêt nourricière. Autrement dit : mettre en place des cultures durables, économes en énergie, autosuffisantes et ce, en prenant en compte les relations réciproques existantes entre les êtres vivants tout en préservant la fertilité naturelle de la terre. Une mission accomplie avec succès par les responsables du projet avec le concours actif des élèves du club environnement. A l’issue de la journée de capitalisation, plusieurs personnes ont reçu des attestations en reconnaissance de leur engagement et de leur contribution au projet.