JMZH : les zones humides et la biodiversité mises à l’honneur

 

Le 2 février était célébrée la Journée mondiale des zones humides (JMZH). Depuis 1997, son objectif est d’attirer l’attention sur ces écosystèmes, grands réservoirs de biodiversité, de plus en plus menacés. Encore peu connue, la JMZH a été instituée en écho à la date de la signature de la convention de Ramsar, relative aux zones humides d’importance internationale, le 2 février 1971. Autour de cette date, différentes célébrations sont d’ordinaire réalisées à travers le monde. Pour l’occasion, plusieurs sections de l’AESVT Maroc ont décidé de mener des actions de sensibilisation.

 

Section de Ouazzane

Dans le cadre des activités de la Caravane des sciences initiée par la direction provinciale du ministère de l’Éducation nationale d’Ouazzane, une visite du lac Bouderoua a été organisée le 5 février, en coopération avec la section locale de l’AESVT Maroc et l’entreprise “موكومار للنظافة”. L’excursion qui se voulait avant tout éducative, était réservée à 200 élèves de première année de collège issus d’établissements publics et privés du territoire. Ces derniers ont pu découvrir à travers des activités encadrées, le rôle des zones humides dans la préservation de la biodiversité. Durant la sortie, ils ont également participé au nettoyage d’une partie du site. De quoi développer leur conscience environnementale ! 

 

Sections de Tanger, Fahs Anjra et Larache

Toujours dans la même région, les sections de Tanger, Fahs Anjra et Larache ont conjugué leurs efforts pour célébrer cette JMZH 2020. A leur initiative, une visite du complexe du bas Loukkous a en effet été mise sur pied le 9 février, en collaboration avec le GREPOM / Birdlife Maroc. Situé dans le secteur géographique de Larache, ce site naturel exceptionnel, est classé « zone Ramsar » depuis 2005, car il héberge notamment de nombreux oiseaux protégés. On y trouve spatules blanches, bergeronnettes grises, martins-pêcheurs, ibis noirs, hérons garde-bœufs… Les visiteurs, pour la plupart enseignants, ont pu admirer ce jour-là, une dizaine d’espèces dans leur habitat naturel. 

 

Section de Marrakech

“Les zones humides et la biodiversité de la région de Marrakech-Safi”, tel était le thème d’une journée d’étude qui s’est déroulée le 8 février, à la Faculté des Sciences Semlalia de Marrakech (FSSM). Un événement qui était coordonné conjointement avec la section locale de l’AESVT Maroc, le GREPOM / Birdlife Maroc, la Direction Régionale des Eaux et Forêts de Marrakech, le Muséum d’Histoire Naturelle de Marrakech (MHNM) et l’École Normale Supérieure de Marrakech (ENSM). La journée d’étude s’est articulée autour de quatre exposés : 
-stratégie de conservation et de valorisation des zones humides (DREF) 
-oiseaux aquatiques (Pr Mohamed Rad) 
-amphibiens et reptiles (Pr El hassan El mouden) 
-macro-invertébrés aquatiques (Pr Mohamed Ghamizi).
Elle a été suivie, le jour suivant, par une visite des zones humides de la ville d’Essaouira.

 

Section de Khémisset

De son côté, la section de Khémisset a organisé le 13 février, en coopération avec le Haut-Commissariat aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification de Khémisset, une sortie environnementale autour du lac Dayet Roumi. Il s’agissait d’une excursion à la découverte des richesses biologiques de ce milieu naturel, à laquelle étaient associés l’établissement scolaire Riad Al Maarifa et l’association Mouvement TWIZA.