Forum planetere5 Maroc 2013 : Appel des jeunes

A la suite du premier Forum   PLANET’ERE de Montréal en 1997, de Paris 2001,  de Ouagadougou , Burkina Fasso,en  2005,de Yaoundé , au Cameroun , en 2010.

A notre tour, nous les jeunes du 5ème forum PLANET’ERE de Marrakech, au Maroc    renouvelons cet appel :
Nous souhaitons vivre dans un monde meilleur, de droit, sain et fécond, en harmonie avec la nature et respectueux des valeurs sociales, de l’égalité entre les sexes et de la diversité culturelle, Un monde juste et durable.
Constatant :
* Les efforts déployés par de nombreux états, acteurs associatifs et entreprises citoyennes pour concilier entre développement et environnement ouvrant la porte à d’autres changements positifs futurs pour l’Homme et la nature.
* L’échec des politiques d’aménagement territorial a contrecarré une urbanisation anarchique réduisant la part vitale par habitant des espaces verts et générant des cités et des villes sans âmes ni visage humain. nous privant ainsi  de jouir pleinement de l’agrément sensoriel qu’offre la nature.
* L’incapacité des gestionnaires, des éducateurs et des législateurs de nos villes, de nous permettre de gérer de façon écologique nos déchets, nous imposant de subir l’inesthétique quotidien de nos villes et de nos campagnes et à vivre avec des dépotoirs de déchets petits et grands , à ciel ouvert qui affectent notre bien être.
* L’incapacité de freiner l’accroissement exponentiel des gaz à effet de serre dû à une augmentation accélérée du nombre d’automobiles et des émissions industrielles, accroissant  le stress, les maladies pulmonaires et provocant la perte de nombreuses vies humaines par les phénomènes climatiques extrêmes : sécheresse, inondations, ouragans , tornades …
* Les impacts négatifs de nos modes de production et de consommation et sur les ressources vitales fragiles et limitées de notre planète, démontrant les limites de notre système économique actuel.

*L’échec  prévisible des états de concrétiser les objectifs du millénaire pour le développement des Nations Unis, qui ont visé à réduire de moitié le nombre de personnes n’ayant pas accès à l’eau potable et à l’assainissement, de combattre la pauvreté, la faim, l’analphabétisme, la dégradation de l’environnement et favoriser l’émancipation des femmes.
* l’incapacité des politiciens à conclure des accords irrévocables sur la réduction des émissions de carbone et à trouver des solutions durables.
* L’inégale répartition des richesses qui entraîne une pauvreté croissante, source de la majorité des conflits.
* L’incapacité de l’école à répondre aux aspirations des jeunes d’aujourd’hui, entraînant un malaise source de comportement inadéquat, sans pouvoir les maintenir dans le système scolaire et de former des éco-citoyens responsables et engagés, les privant de s’épanouir et de participer activement à la construction de leur pays par un travail décent et durable.
Estimant :
Que c’est par le manque de conscience et de responsabilité individuelle et collective qu’on est arrivé à une pareille situation de dégradation de l’environnement naturel, social et économique.
Considérant que la sensibilisation a l’éducation à l’environnement constitue  la voie adéquate, par laquelle nous pouvons et devons éviter la poursuite de cette détérioration, c’est pourquoi Nous les jeunes :
Nous nous engageons :
* à s’informer sur les écosystèmes et leurs fonctions pour mieux les protéger,
* à modifier nos comportements pour qu’ils deviennent plus respectueux de l’environnement,
* à éviter de jeter nos déchets n’ importe où à l’école, à la maison comme dans la rue, promouvoir et pratiquer le tri sélectif et le compostage,
* à utiliser pour nos déplacements le transport propre (marche, vélo, transport collectif, covoiturage),
* à éviter le gaspillage de l’eau, économiser l’énergie et inviter nos amis, nos familles à adhérer à ces valeurs environnementales planétaires,
* à initier et participer aux actions et projets scolaires universitaires et communautaires pour l’amélioration de la qualité de vie de tous.
Nous appelons tous les adultes et les personnes influentes de ce monde :
* à être à notre écoute, tenir compte de nos propositions, de nos suggestions et
nous faciliter la réalisation de nos engagements
* à développer l’éducation à l’environnement en vue du développement durable et à l’intégrer dans toutes les disciplines pertinentes de l’enseignement scolaire ainsi que dans l’enseignement extrascolaire, en privilégiant les activités pratiques au compte du développement durable.
* à nous considérer comme de réels acteurs de changement de la société, nous motivant à réaliser de véritables projets communautaires, bien appuyés et convenablement financés.
* à initier et accélérer un changement radical du modèle de développement pour résoudre les problèmes de l’humanité et de la planète Terre.
* à nous donner des responsabilités et nous permettre de participer aux prises de décision.
* à voter des lois compatibles avec nos engagements.
* à favoriser notre mobilité, égalité, nos échanges et rencontres dans un monde sans frontières pour les jeunes.
Si telles sont les réponses à nos demandes, nous serions assurés de vivre dans un monde plus solidaire, plus écologique, plus juste et plus durable.
En foi de quoi nous avons proclamé cet appel à Marrackech le 09 Juin 2013.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *